Comment bien poser un parquet suivant les DTU et les régles de l'art

Avant la pose d’un parquet, il convient de vérifier la qualité du support et de son état. Il doit être propre, sec et sans poussière.

Il faut également faire très attention au type de support (chape anhydre, chape ciment, chape rapportée, ragréage, plancher bois portant, lambourdes flottantes ou scellées, plancher chauffant et/ou rafraîchissant) qui est très déterminante pour le type de pose à prévoir.

Un contrôle de l’humidité du support est fondamental, si celle-ci n’est pas conforme il faudra attendre les conditions optimales avant la pose du parquet.

Vous devrez aussi être très vigilant pour choisir les performances acoustiques du système que vous choisirez (Type de lame, finition, avec ou sans chanfrein, le type de pose, la sous-couche, la colle, le joint de dilatation en périphérie de la pièce,…).

La hauteur de réservation du parquet varie suivant le type de pose de votre parquet

Pose collée : 10 à 30 mm

Pose clouée : 45 à 75 mm

Pose flottante : 20 à 35 mm

Pose parquet flottant DTU 51.11

La pose flottante concerne exclusivement les parquets contrecollés.

Ces parquets peuvent être posés sur tout support plan, sec et stable comme par exemple, une dalle béton, une chape, un plancher, un faux plancher de panneaux dérivés du bois, un ancien revêtement sous réserve de sa stabilité.

Si ce support présente de légers défauts de planéité, il faudra alors prévoir du sable stabilisé ou un enduit de ragréage autolissant ou encore un enduit de dressage pour rétablir une planéité.

Il vous faudra également prévoir une sous-couche résiliente qui apportera un meilleur confort à la marche.

L’humidité du support devra être contrôlée avant la pose du parquet. La mise en place d’un jeu de dilatation de 8 mm minimum (ou 0,15% des dimensions de la pièce) est également essentiel pour éviter le flambage du parquet.

Enfin si une colle est utilisée, elle doit l’être conformément aux préconisations du fabricant.

Pose de parquet collé suivant DTU 51.2

La technique de pose collée concerne les parquets contrecollés, les parquets massifs, les lamparquets, les parquets mosaïques, les parquets à lamelles sur chants et les parquets ou pavés en bois de bout.

Cette pose peut être réalisée avec ou sans sous-couche. Elle est compatible avec de très nombreux supports, tels que les chapes en ciment et autres, les planchers anciens (parquets ou carrelage), les chapes flottantes ou rapportées ainsi que les supports panneaux à base de bois.

Le support doit absolument être plan, propre, sain, sec, résistant, non friable, non pulvérulent, stable et incompressible.

Il faut ensuite sélectionner la colle adaptée au support comme au parquet et qui aura fait l’objet d’une évaluation en laboratoire.

Si le support présente de fortes irrégularités de surface, un enduit de lissage ou de ragréage adapté devra être mis en place avant la pose du parquet. Pour ce type de pose de parquet, il existe deux méthodes : la pose en plein et la pose au cordon. La première méthode consiste à encoller le support à l’aide d’une spatule crantée (voir DTU) puis à poser les lames en les battant ou en les marouflant, tout en contrôlant régulièrement l’équerrage et l’alignement des lames du parquet.

Il faudra laisser sécher le parquet pendant sept jours (selon DTU). La seconde méthode, par cordons, si elle est répandue, n’est pas encore intégrée dans les normes actuelles.

La différence majeure est qu’au lieu d’un encollage global du support, ce sont des « cordons de colle » qui seront appliqués sur ce support (se référer aux préconisations des fabricants de la colle et du parquet concernés).

Les lames seront alors battues au fur et à mesure de leur pose.

En plein ou au cordon, les éléments périphériques du parquet ne doivent pas se trouver en contact avec les maçonneries (ou cloisons et autres points de blocage) et doivent respecter les jeux nécessaires.

Il est important de souligner que les fabricants recommandent fortement la pose en plein, les parquets sont ainsi le plus souvent garantis si le parquet est posé selon cette méthode.

Pose de parquet cloué selon le DTU 51.1

Cette technique dite « pose clouée » concerne les parquets massifs posés sur lambourdes clouées sur solives, sur des lambourdes fixées sur une dalles béton, sur lambourdes flottantes sur chape en ciment (avec interposition d’un résilient renforçant le confort acoustique) ou éventuellement sur un faux plancher.

 

Il est recommandé de placer un isolant fibreux entre les lambourdes afin d’améliorer les performances acoustiques du plancher.

 

Les lambourdes doivent évidemment sacrifier à un certain nombre de règles. Il s’agit ensuite de vérifier les niveaux du sol, des lambourdes ou des solives et de respecter les jeux périphériques ainsi que les joints de dilatation.

 

Les lames du parquet doivent obligatoirement être perpendiculaires à l’axe des éléments de support et être jointives sur leurs quatre côtés (une recommandation à laquelle il faut prendre garde pour les lames de grande largeur).

 

La fixation se fait par clouage sur chaque lambourde ou solive. Enfin la stabilisation du parquet réclamera huit jours.

Assistance pré-achat maison- Conseil pré-achat maison ancienne. Expert Estimation prix maison.Conseils achat maison ancienne. Expertise de valeur vénale Maison ancienne.Expertise avant Vente maison-Expertise Maison ancienne avant achat-Expertise technique maison avant achat-Expertise maison avant acquisition- Expertise avant achat maison ancienne-Expertise maison ancienne avant achat- Achat maison ancienne-Expertise toiture maison- Expertise charpente maison- Audit technique maison - Estimation prix travaux maison-Travaux mal fait- Conseils travaux mal faits-Réception travaux -Suivi de chantier-Assistance étude projet travaux- Suivi chantier construction-Assistance achat maison individuelle-Assistance maitrise d'ouvrage-Litige construction -Litiges travaux mal faits-étude faisabilité projet travaux-Assistance maitrise d’ouvrage- Assistance projet construction maison Suivi de chantier-Litiges construction maison-Expertise et réception des travaux -Expertise de fissures murs façade maison - Expertise humidité -Expert bâtiment indépendant- Litiges travaux maison -Litige travaux mal faits-Désordres travaux -Assistance travaux mal fait-Estimation prix travaux maison-Accompagnement pré-achat maison-Expertise technique avant acquisition maison-Audit technique maison avant achat-Expertise technique maison avant achat-Prix travaux de rénovation -Étude projet travaux maison -Aide à la décision achat maison ancienne-Avis technique achat maison ancienne-travaux mal faits désordre malfaçon-Étude conseil faisabilité travaux maison-Conseils achat maison - visite de pré-achat maison. Préachat maison-Attestation de bien immobilier garanti sans vices cachés. Certification immobilière construction sans vices cachés. Maison à vendre sans vices cachés.Expertise préachat maison garanti sans vices cachés exempt de malfaçons. Avis technique achat maison ancienne. Expertise avant vente maison. Conseils visite préachat maison. Attestation et certification de bien immobilier garanti et exempt de vices cachés. certification d'un bien immobilier sans vice caché.

      LA PRESSE EN PARLE

Expert en bâtiment indépendant expertise construction litige et malfaçon Hauts-de-Seine 92 Seine-et-Marne 77 PARIS 75 litige travaux et désordre expertise immobilière évaluation et estimation de bien Expert en bâtiment indépendant expertise construction litige et malfaçon Hauts-de-Seine 92 Seine-et-Marne 77 PARIS 75 litige travaux et désordre expertise immobilière évaluation et estimation de bien immobilier pour une succession

Nos objectifs :

 

Nous engager aux cotés de nos clients pour tous types d’expertises et de suivi de chantier pour éviter les imprévus et les malfaçons et tous types de désordres avant qu'il ne soit trop tard.

 

Nous conseillons nos clients avant la réalisation de travaux pour évaluer l'existant, prévoir et définir les contraintes techniques avant la réalisation des travaux.

 

Nous somme le lien indispensable lors de la réalisation de votre projet de construction ou de travaux.

 

Nous intervenons auprès de nos clients lors d'un achat de bien immobilier ancien (maison individuelle ou appartement) pour déterminer les travaux qui seront nécéssaires et évaluer le prix des travaux.

Nous réaliserons également des études de faisabilités des travaux lors de la visite de pré-achat de maison ancienne..

 

Nous réalisons tous types d’expertises techniques immobilières, expertise de valeur vénale,expertise et conseils avant l'achat d'une maison ancienne,expertise de fissures et d(humidité dans une maison ancienne, expertises de locaux commerciaux, etc..

 

Nous accompagnons et assistons nos clients lors de la livraison d'appartement neuf acquis en VEFA pour vérifier la conformité des ouvrages réalisés lors de la remise des clés.

 

Nos engagements :  

 

Vous apporter un service optimal, de qualité, de proximité, fiable et actif se traduisant par:

Une réactivité permanente.

Une réelle disponibilité.

Une écoute professionnelle et un interlocuteur unique à chacun de nos clients,

Un soutien technique, administratif et juridique.

Des moyens techniques mis en œuvre selon les besoins d’expertises de nos clients.

Téléphone : 01 84 21 27 91

service-technique@litige-construction.fr service-technique@litige-construction.fr

Heures d'ouverture

Du lundi au samedi

de 9H00 à 18H00

expertise maison ancienne avant achat expertise maison ancienne avant achat

Master Card Visa American Express Toutes les cartes de crédit Paiement anticipé chèque
MasterCard, Visa, American Express, Credit Card, Advance Payment, chèque

Litige construction

2 478 mentions J'aime